Interview de DAVID parue dans SERIES MANIA STARS 5

Interview parue dans Séries Mania Stars n°5 et transcrite par Aeris
©Séries Mania

Merci à Aeris et son site Buffy's Spirit de m'avoir autorisé à utiliser ce transcripte sur David.


-Je vais te poser une ou deux questions que tu n'as probablement jamais entendues auparavant… Peux-tu nous donner ton opinion sur Angel ?
C'est la question que l'on me pose tout le temps [ rires ] ! Le pauvre Angel se déplace à travers Los Angeles, il se sent torturé et frustré. Il a perdu Buffy tout en ne l'ayant pas perdu… En fait, ils sont séparés, et ils vont être physiquement éloignés pendant quelques temps. Angel doit assurer et relever la tête pour sauver des gens ( pensant qu'il le faut pour le bien, vous le verrez dans le premier épisode ). Doyle réagit : " Non, mon vieux, il faut que tu sortes et que tu te mélanges un peu à l'humanité. Engage-toi auprès des gens au lieu de simplement les sauver, ta soif n'est toujours pas étanchée ! ". Il tente d'expier ses propres péchés. Tout le monde a quelque chose à expier. Charisma [ Carpenter ] aussi, doit se racheter ! Chaque personnage a quelque chose à accomplir : le mal, le bien, étudier la condition humaine, trouver des choses sur quelqu'un qu'on ne connaît pas, trouver pourquoi certaines personnes font des choses dans le dos des autres. La vérité d'Angel est qu'il est allé vivre dans une ville qui n'a aucune réalité. La confrontation entre son environnement et ce qu'il est vraiment, va causer un certain nombre de scènes vraiment drôles.

- Qu'est-ce qui sépare Angel de Buffy ?
Angel est une extension de Buffy. Les deux personnages sont tombés amoureux l'un de l'autre, mais ils sont dissociables. Ce qui différencie les deux séries c'est qu'Angel se passe à Los Angeles, et que ce n'est pas centré uniquement sur la vie universitaire. Buffy, elle, va à l'université. Elle sort tout juste du lycée. Moi, je rame depuis 244 ans ! Je peux maintenant déployer les ailes sur L.A. C'est le monde " pour de vrai ! ". Là, on n'est plus dans un dessin animé. Ca ne rigole plus [ rires ] !

- Quel effet ça te faut de voir tous ces gens clamer leur admiration pour toi ?
Exactement la même chose qu'un " home run " au base-ball… Je ressens une sorte de jubilation ! Mais, quand on relativise, on comprend de quoi il retourne réellement. Ca fait partie de soi. Je bosse sur une série qui marche, je suis béni des dieux ! Mais demain, tut pourrait s'arrêter. Je pourrais franchir le pas de la même porte et quelque chose de différent pourrait se passer. On ne peut jamais savoir… La vie est trop courte, trop fragile. Ce que l'on doit faire est apprécier chaque instant de notre vie. C'est ce que mes parents et mes amis m'ont enseigné. Par le biais de mes voyages, j'ai rencontré des gens qui sont devenus de très bons amis, j'ai aussi rencontré des gens de ma famille qui sont supers, et tous ces gens m'ont façonné pour devenir celui que je suis aujourd'hui. Je viens de faire une balade avec un super pote du New Jersey que je n'avais pas vu depuis 7 ans. Nous nous sommes assis et nous avons repris la conversation où nous avons laisse la dernière fois que nous nous sommes vus. Pour moi, la vie, c'est ça ! Il faut qu'elle soit simple ! Ca ne devrait pas être plus difficile. On devrait la regarder telle qu'elle est et pas pour ce qu'on voudrait qu'elle soit. Su vous vivez pour la gloire et la célébrité, vous vivez pour de mauvaises raisons.

- Peux-tu me parler de cette fameuse promenade avec ton chien ?
Bien, pour commencer, ma chienne avait besoin d'aller au " petit coin " [ rires ] ! Rien de plus normal ! Donc, je la sors pour sa promenade et c'est à ce moment-là que mon agent actuel m'a repéré. Il s'est dit que je serais peut-être disponible à cette époque, je cherchais justement un agent. On aurait dit qu'au cours de cette promenade, il était venu à ma rencontre. Il connaissait le responsable de casting pour Buffy. J'y suis allé, j'ai lu et relu les différentes répliques d'Angel afin d'obtenir le rôle ? Voilà comment j'ai trouvé mon agent. C'est un sacré coup de bol et ma chienne en est en partie la grande responsable.

- Quels aspects aimes-tu chez Angel et lesquels n'aimes-tu pas ?
Je déteste son manque de respect vis-à-vis des gens lorsqu'il devient mauvais. Je déteste aussi le fait qu'il soit totalement piégé : il ne peut pas sortir, s'amuser… J'aimerais bien qu'il le fasse pourtant ! J'aime la sensibilité qu'il éprouve pour Buffy, son amour et son engagement envers ses amis -il va vers eux, il combat avec eux. Là, il y a un bon équilibre. Je crois que la ville de Los Angeles aura beaucoup d'aspects bénéfiques pour Angel. Je pense qu'il va commencer à sortir, à s'extérioriser ; qu'il se mélangera aux humains et qu'il pourra enfin se mettre à rire !

- Angel et Angélus, lequel préfères-tu interpréter ?
J'aime bien les deux. Tout le monde aime jouer les méchants. Ce sont des personnages qu'on prend à bas le corps et qui sont très recherchés. Dans la nouvelle série, je pourrais jouer les deux facettes tout en gardant le même niveau. Je serais à la place de Buffy, je pourrais combattre les démons et les éloigner avec un certain sarcasme. Mon côté mauvais ressortira sous forme d'agressivité, mais je m'évertuerais à le tenir en échec. Je prends aussi plaisir à jouer son bon côté. J'aime bien sa vulnérabilité et sa sensibilité.

- Quand as-tu appris qu'il y aurait cette série dérivée ?
C'était il y a deux saisons. Pendant la première, Joss [ Whedon, le créateur de la série ] m'en avait parlé. Il disait avoir une idée de personnage. Un type qui est face à un dilemme et qui s'installe à Los Angeles. Il lutte pour les âmes des autres, on lui doit le respect. Joss a toujours un tas d'idées. Elles se bousculent dans sa tête. C'est fou à voir ! Il était en plein tournage du dernier épisode de la saison et sa tête bouillonnait d'idées. Il disait : " Je ne peux pas m'empêcher de penser à des histoires, des dialogues, etc. ". Et tout d'un coup, ça a donné Angel.

- Comment as-tu découvert la célébrité ?
En fait, je suis tombé sur beaucoup de gens célèbres lorsque je garais des voitures, Robert DeNiro, Martin Scorcese, William Hurt. Tous ces gens que j'ai rencontré sont différents les uns des autres. J'ai rencontré Tommy LaSorta l'année dernière. Il y a eu un petit échange intéressant.

- De façon agréable ou désagréable ?
Un peu des deux…

- Qu'as-tu appris de tous ces gens ? Aucun d'entre eux ne savaient que tu allais devenir une star…
J'essaie de mettre en pratique ce que je prêche. Chaque jour, on se réveille et on va faire des erreurs dans la journée. Personne n'est parfait ! Je pense être réaliste. Je viens de la Côte Est et je suis toujours en contact avec mes amis qui sont natifs de cet endroit. Je rentre chez moi et ça me remet les idées en place. Ma vie est devenue un véritable tourbillon. Parfois, on peut se retrouver coincé là-dedans… et on a besoin d'aide pour s'en sortir. Il y a des gens qui sont là pour vous donner un coup de main. Comme lorsque je suis tombé sur mon ami du New Jersey. C'est un mec bien !

- Glenn [ Quinn ] a dit que cela avait tout de suite fonctionné entre vous ?
Oui. Il est entré dans la pièce et dès ce moment nous avons su tous les deux que ça allait certainement bien coller. Il lisait ses dialogues et nous étions " aux anges " ! Il s'est détendu et nous nous sommes vraiment éclatés. Il va un peu décoincer Angel. C'est ce que j'attendais avec impatience… J'ai tout de suite su que ça serait un bon ménage, je l'ai senti au premier coup d'œil.

- Le mythe des vampires est souvent lié à la marginalité. Est-ce quelque chose dont tu peux parler ?
Être un marginal ? Oui, d'une certaine manière.

- Je ne sais plus qui disait que même en prenant de l'âge, il restait quand même le plus petit des enfants, et comme sa famille bougeait beaucoup il aurait pu se sentir à part. Si tu es un vampire, tu es forcément différent, donc le marginal !
Durant mon enfance, mon père travaillait pour la télévision et je voyageais avec lui. Parfois, j'avais l'impression d'être " en dehors ", un spectateur en train de regarder le monde. C'est une belle question d'introspection ! Par exemple, il arrive qu'on ait la sensation d'être un étranger lorsqu'on pratique un sport et que l'on est pas accepté. Comme de faire partir d'une chorale par exemple. Enfin bon, je ne sais pas… Je pense que chacun est un peu étranger d'une manière ou d'une autre. Tu ne te sens pas étrangère, de temps en temps ?

- Tu reçois les scripts à l'avance ? Tu as une idée de ce qui va arriver dans la série ?
Ce serait super si on avait un manuscrit deux semaines à l'avance ! Habituellement, avec de la chance, on ne reçoit un script bouclé que quatre jours avant de commencer à tourner. Parfois, on peut l'avoir avec une semaine d'avance. J'aime bien ne pas savoir ce qu'il va se produire. J'aime bien voir comment ça va se passer mais petit à petit. C'est mieux comme ça.

- Es-tu un fan de science fiction et de fantastique ?
J'aime bien la science-fiction et les films de science-fiction. Je suis un fan de Star Wars, je l'ai toujours été. J'aime aussi BattleStar Galactica, la série télé. J'aime aussi les mythes et légendes. Tu sais, les tragédies grecques, les symboles celtiques… je suis assez accro à tout ça.

- BattleStar Galactica !?
Mais oui, c'était une super série ! [ conclut-il en faisant de drôles de bruits de robots et en éclatant de rire ].