David parle d'"Angel"

Date : 24|01|04

Traduction : Aeris

Source : Comics Continuum

Merci à Aeris et son site Buffy's Spirit pour m'avoir autorisé à utiliser cette traduction.

La première réalisation de David Boreanaz ne sera probablement pas la dernière.

La star d'"Angel" sur la WB est passé derrière les caméras pour ses débuts de réalisateur dans "Soul Purpose," l'épisode qui passe ce mercredi, et selon toutes les informations, tout s'est très bien passé.

"David a réalisé aussi bien que tous les autres qu'on a eu - et c'est très embarrassant," a plaisanté le créateur et producteur exécutif de la série, qui réalise aussi certains épisodes, Joss Whedon.

Whedon et les acteurs d'"Angel" était rassemblés à la conférence de presse d'hiver de la WB où ils ont discuté de la saison cinq de la série et des prochains épisodes.

Boreanaz explique que cette réalisation a été "une expérience qui m'a apporté beaucoup de plaisir" même s'il a parfois été déconcerté.

"C'est assez bizarre de réaliser et de jouer en même temps, en essayant de vous retirer de tout ça. C'est une expérience très étrange," raconte Boreanaz, qui joue aussi dans le dernier film "The Crow" intitulé "Wicked Prayer."

"Pour moi, ces gars (les autres acteurs) sont fantastiques. Ils savent ce qu'ils font, je n'ai pas besoin de leur dire grand-chose. Ils font leur boulot. Ils arrivent, ils se mettent bien en place et sont professionnels. Et je leur permet d'évoluer créativement et de former un tout, plutôt que quelque chose d'individuel - car c'est comme cela que je vois la série. Je laisse leurs ailes se déployer créativement et je cherche à maintenir cette énergie."

Dans "Soul Purpose," un mystérieux étranger aborde Spike en prétendant que c'est lui qu'il a rendu corporel à nouveau afin qu'il supplante Angel (David Boreanaz) en tant que vampire champion. Pendant ce temps, Angel est pris d'intenses rêves de fièvre et d'hallucinations de ses pires peurs, qui intensifient son inquiétude par rapport à sa perte d'autorité en faveur de Spike.

Whedon déclare que la star de la série s'en est très bien sorti avec les challenges que présentait cet épisode.

"Rien ne peut vous préparer à réaliser - c'est différent de tout le reste. C'est très difficile et je ne savais pas s'ils arriveraient à bien s'entendre," explique Whedon. "Ce qui est incroyable à mes yeux, ce n'est pas seulement que les interprétations étaient largement à la hauteur - car un acteur s'y connaît très bien dans ce domaine - mais que le travail avec les caméras, toute cette mise en place et l'éclairage étaient très bien faits."

James Marsters, qui joue Spike, a également complimenté Boreanaz.

"David était fabuleux en réalisateur," il déclare. "Des gens de l'équipe sont venus me voir en me disant 'Tu peux faire presser auprès des producteurs pour que David revienne ? Quand on est très fatigués à la fin de la saison, un mauvais réalisateur peut nous achever, alors s'il te plaît fais revenir David.' J'espère qu'il va réaliser deux ou trois saisons - je ne plaisante pas."

"Il avait cette confiance dont manquent normalement les novices en réalisation. Il était si confiant, ce qui nous a permis de nous détendre."

Andy Hallett, qui joue Lorne, explique que Boreanaz s'est appuyé sur son expérience personnelle avec les autres acteurs.

"Il y avait une scène où il me fallait donner un peu plus d'énergie pour que ça soit plus vivant," déclare Hallett. "Et il m'a dit, 'C'est ça que tu dois faire.' Et ça n'a pas marché la première fois. Alors il est revenu et m'a dit 'Fais semblant de jouer avec Patti LaBelle tout de suite.' C'était un exemple qu'il savait que je comprendrais. Alors c'était génial de le voir utiliser toutes nos personnalités."

Le passage de David Boreanaz à la réalisation est le plus gros évènement de la saison - non pas que la série ait besoin d'évènements. En effet, l'audience et les critiques sont régulièrement bonnes pour la cinquième saison de la série.

"Les bureaux de Wolfram & Hart ont changé notre perspective, la façon dont on se considère l'un l'autre," déclare Boreanaz. "Et je pense que chaque personnage maintenant est indépendant et sert grandement au scénario qui se déroule."