Réflexions du mort-vivant

Date : 13|05|03

Traduction : Kéline

Source : Starbust

Merci à Aeris et son site Buffy's Spirit pour m'avoir autorisé à utiliser cette traduction.

Alors qu'il se prépare pour une possible cinquième saison en tant que vampire détective, l'acteur David Boreanaz parle à Joe Nazzarro du passé, du présent et du futur d'Angel.

David Boreanaz n'en croit pas ses yeux. L'acteur, bien connu comme le vampire tourmenté Angel, s'apprête à entamer un tournage de nuit pour une des derniers épisodes de la quatrième saison lorsque son attention est détournée par la vision inattendue d'un super-héros : "Il y a quelqu'un habillé en Spiderman qui traverse la rue; c'est trop Hollywood!" Il le montre avec un mélange d'amusement et de surprise."Regardez : il essaie de prendre le bus; c'est soit ça soit il fait un footing. C'est assez bizarre, non?"

Justement, Boreanaz a récemment eu sa part de gloire "super-héroïque" quand il s'est retrouvé sur la liste des acteurs envisagés pour le prochain film Superman produit par Warner Bros. Jusqu'à présent, l'acteur n'avait pas vraiment confirmé cet entretien mais au cours de la conversation, il confirme qu'il a effectivement eu lieu. "Oui, je les ai bien rencontrés, mais je sais qu'il y a d'autres choses en route. Je pense que quand les choses sont en place au bon endroit au bon moment, et bien ça se produit. Tout ce qui se passe se passe pour une raison, ainsi soit-il."

Remarquez, il y avait une concurrence haut de gamme pour le double rôle de Clark Kent/Superman, y compris Brendan Fraser et Josh Hartnett. La rumeur veut que puisque son planning sur Angel l'a empêché de participer à Superman, le studio a gardé Boreanaz à l'esprit pour le film Batman de Christopher Nolan, qui est développé actuellement. "Et bien, les noms cités existaient certainement, note l'acteur à propos du premier projet, mais mon planning de tournage est indéterminé pour la série, il serait donc assez dur de s'engager à quelque chose d'aussi important à présent. Qui sait ce qui va se passer?"

Jouer le rôle principal d'une série à succès peut-être une bénédiction mitigée. Cela provoque certainement une visibilité accrue, mais Angel ne laisse pas énormément de temps pour d'autres projets. Boreanaz a utilisé les dernières intersaisons pour tourner les films Mortelle Saint-Valentin et Autour de Lucy, et c'est à peu près tout pour l'instant. "On se bat constamment pour réussir à caser quelque chose dans le planning, entre deux saisons, parce qu'on tourne neuf mois par an et c'est donc difficile. J'ai eu la chance de pouvoir caser deux films pendant les quatre saisons de la série, mais ce qui va se passer cette année, nous ne le savons pas. C'est dur de savoir si on va trouver quelque chose que je puisse caser. [David a depuis accepté de jouer Luke Crash dans le quatrième volet de The Crow-The Wicked Prayer (La Prière Maléfique)-, avec Dennis Hopper et Edward Furlong]

"Je n'ai pas le luxe de décider de la disponibilité. On m'offre des choses et on me dit "il est génial, on le veut, mais oh, on ne peut pas l'utiliser parce qu'il doit retourner vers sa série." Essayer de faire fonctionner tout ça est très dificile parce que j'ai le rôle principal d'une série et c'est ma responsabilité, donc je dois juste encaisser et me dire qu'il y aura d'autres opportunités. Il y a des tonnes de films qui se font, et des tonnes de projets au théâtre, et ils ne vont pas s'envoler, donc il suffit d'être là au bon moment."

Il y a aussi le fait d'être identifié à un certain genre de rôle. Certains acteurs ont souffert de porter une étiquette après avoir passé trop de temps dans un genre - regardez les vedettes associées à Superman pendant des années. Mais maintenant, Boreanaz ne s'en fait pas trop pour ça. "On est impliqué dans une série qui est encensée par la critique, on marque notre temps, et je joue un personnage avec un tas de personnalités différentes qui ont surgi au cours des quatre saisons. Je suis très fier de ces différents types de caractéristiques que j'ai apprises de lui, donc pour moi, ça a été une étude de cas sur la manière de jouer différents personnages dans différentes situations, et nous sommes sous le feu des projecteurs, ce qui est bien. Nous sommes une série culte, donc ce n'est pas un succès disproportionné. J'ai toujours été d'accord, et c'est bien de ne pas être trop exposé. Il y a beaucoup de gens dans le cinéma qui ne savent pas qui je suis parce qu'ils n'ont pas vu la série. Ils ne connaissent pas la série, mais ensuite ils la voient et ils disent "Oh, c'est génial!" donc c'est révélateur. C'est plus rafraîchissant qu'ennuyeux pour moi."

Alors où Boreanaz veut-il voir Angel dans la saison cinq ou au-delà? Pour l'instant, il est content de la manière dont les choses évoluent. "Je laisse juste les scénaristes faire ce qu'ils ont à faire et je me laisse porter. Je n'ai pas de souhaits en tête sur où ça va me mener. Comment ça va m'apporter mon prochain cachet? Est-ce que ça va m'ouvrir des portes pour une carrière cinématographique qui va être florissante et m'apporter des tonnes d'argent et ceci et cela? Ce n'est pas vraiment ça."
"Pour moi, c'est surtout m'amuser et faire partie d'un groupe de gens qui apprécient leur travail. Quand j'ai fait Autour de Lucy, ce qui était fascinant c'était que les gens étaient contents d'être là. Tout le monde s'est bien amusé, c'était comme une fête. Si on peut trouver le meilleur boulot possible et s'amuser, parler, rire et jouer, et bien je signe tout de suite. C'est mon truc, j'adore ça. J'ai toujours regardé l'ensemble du boulot. J'aime mener la danse et dire "Allons-y, on fonce", c'est juste ma nature, en ce qui concerne tout ça, c'est vraiment ce pour quoi je me bats, et à présent, je ressens l'amour de tous ceux qui s'amusent sur le plateau. Aussi frustrant, dur et fatiguant que ce soit parfois, quand on est là à plaisanter et s'amuser entre les prises, c'est le pied. On ne parle pas derrière le dos des gens et ce genre de m**de, tous ces egos, laissez-les à la p**ain de porte. Il s'agit juste de travailler ensemble sous un microscope dans ce business."
"Je veux seulement m'amuser et jouer des rôles qui constituent un défi, je veux élargir ma voix, l'ouvrir. Je suis dans une phase intéressante là, où je vis de nouvelles choses dans ma vie qui je pense vont m'aider dans ma carrière. En vieillissant, on s'assagit, et on prend avec soi ses expériences de la vie quand on va travailler, et ça me plaît énormément. Je suis à un point où je suis ravi de toutes les possibilités, d'arriver dans une pièce et de montrer que je suis capable de faire quelque chose, ou d'aller sur un plateau et de dire "Je peux le faire!"

Un domaine pour lequel l'acteur a exprimé un intérêt c'est la réalisation d'un ou deux épisodes de la série. "J'aimerais pouvoir passer derrière la caméra et réaliser. Comme je suis largement impliqué, et que je comprends la série et la façon dont elle est tournée, les scènes d'action, les effets spéciaux; ouais, j'aimerais beaucoup. Je fais la série depuis quatre saisons maintenant, et je sens ce que sont les personnages. Donc, d'une certaine manière, je peux effectuer le côté technique et rentrer dans le personnage en même temps. Je pense que c'est en fait un avantage plutôt qu'un inconvénient. Il y a en tout cas quelque chose dans le jeu d'acteur qui est à la fois rigide, technique, discipliné, et en même temps personnel, donc on apporte ça en plus."

Pour passer à la vie après Angel, l'acteur doit attendre que la WB prenne enfin une décision sur la saison cinq. "Je ne peux pas me soucier de tout ça maintenant, insiste-t-il. C'est hors de mon contrôle. Je suis un artiste, qui arrive et fait son boulot aussi bien qu'il le peut et termine sa journée. Nous sommes passés par les mêmes aléas l'an dernier : allons-nous être repris, quand revenons-nous? Nous ne l'avons su qu'en Mai, et la même chose se passe cette saison. Mon métier c'est de faire le meilleur boulot possible, moment après moment, scène après scène, et voir ce qui se passe."
Ceci étant dit, Boreanaz admet bien que ses priorités ont changé radicalement depuis qu'il est devenu père. "Je ne prends plus le boulot aussi sérieusement qu'avant. Non, bien sûr que je le prends très sérieusement, mais je comprends le niveau d'engagement que cela demande, et c'est à peu près tout. C'est une question de comprendre exactement combien de boulot est nécessaire pour maintenir un certain niveau. Je pense que le niveau d'Angel est toujours haut et j'ai toujours essayé d'élever ce niveau, donc il me reste des années à venir et j'ai hâte de suivre cette route également."

Où cette route mène exactement est un mystère que même les Puissances Supérieures omniscientes d'Angel ne peuvent prédire. Pour David Boreanaz, aujourd'hui, la vie est belle, et pas besoin d'avancer dans le temps pour voir comment l'histoire se termine. "Je suis ravi d'avoir pu jouer un personnage multi-dimensionnel, qui a un certain nombre de personnalités, et je suis sûr que je peux entrer dans d'autres rôles qui me seront présentés et les apprécier. Pour moi, c'est un tour de chauffe pour beaucoup de bonnes choses à venir!"

Angel Allégé?
Comme les téléspectateurs de longue date peuvent l'attester, Angel a certainement exploré des zones plus sombres ces derniers mois, en matière de trahisons, de combats et bien sûr, avec un nombre de victimes conséquent. Pour Boreanaz, il est temps d'avoir des moments plus légers. "Je pense qu'on en a vu beaucoup plus dans la première saison, note-t-il. On a vu beaucoup plus de cela : le sortir de son humeur sombre, des gags visuels, quand il saute dans une voiture et que ce n'est pas la sienne, des trucs comme ça. Il y a eu des moments où on a vraiment essayé de faire ressortir ce côté chez lui dans la première saison, mais on a fini par le mettre de côté. La meilleure position dans laquelle mettre Angel est inconfortable, quand il est avec des gens et qu'il est gêné ou qu'il doit chanter et que c'est horrible. Ce sont les moments drôles, et si on le met dans ces situations, c'est ce qui fait ressortir l'humour chez lui et j'aimerais vraiment voir plus de tout ça."

L'acteur n'a pas peur de se moquer de son personnage non plus; pour preuve la danse désastreuse d'Angel dans la première saison, ou sa performance plus que ratée au karaoké. "Ce sont des situations où il doit faire quelque chose qu'il ne sait vraiment pas faire, et quand ça se produit, c'est drôle. On ne sait jamais ce qui va se passer dans ces cas-là. J'aime ça parce que c'est frais, unique et on se laisse porter par les évènements. Sous la plume de Joss, s'il y a un moment comme ça, il y a toujours une transition vers une zone plus sombre, comme attaquer un démon ou se retrouver en danger de mort. La série se prête à cela. C'est un bon équilibre."

Le meilleur d'Angel

Avec près de quatre saisons d'Angel au compteur, on pourrait penser que Boreanaz aurait fait une liste mentale de quelques épisodes favoris, mais l'acteur admet qu'il n'a pas vraiment regardé en arrière ou revu son travail passé sur la série. "En fait j'avance et je ne regarde pas tellement en arrière. Je peux regarder l'ensemble de l'œuvre et me souvenir de ce qui se passait tel ou tel jour, mais je ne reviens pas dessus."

Cependant, il y a un ou deux épisodes qui lui reviennent à l'esprit. "Dans la première saison, je crois que c'était l'épisode Eternity, avec une fille qui voulait être star de cinéma. Je me souviens de celui-là, et le tout premier épisode de la série, qui consistait à présenter le personnage. Avec l'épisode sur l'actrice, on a un aperçu d'Angelus quand il réapparaît. On voit sa façon de jouer avec les autres, qui est vraiment drôle, et sa complète confiance en lui et sa détermination à aider l'autre personnage. Et dans le pilote, je pense qu'on le voit très solitaire et il doit relever un énorme défi présenté par certains personnages."