David Boreanaz Interview exclusive 1er juin 2009






daemonstv.com






Le crédit de la traduction française va à only-boreanaz.com

Merci à DiaBolo pour l'avoir faite cette traduction.
merci à toi Julien.







David Boreanaz de Bones Interview exclusive



1er Juin 2009



Plus tôt ce matin, J'ai interviewé David Boreanaz qui joue l'Agent Spécial Seeley Booth dans la série Bones. David Boreanaz
est définitivement l'une des raisons du succès de Bones, et il n'est pas surprenant qu'il soit prometteur pour un Emmy
cette année. David Boreanaz parle de la relation entre Booth et Brennan, son approche pour jouer son personnage, son expérience
en tant que producteur et bien plus. Alors, appréciez l'interview !



-Félicitations d'être renouvelé pour deux saisons. Qu'est ce que ça fait?

David Boreanaz: Nous l'avons fait. Et bien, en quelque sorte, j'ai toujours pris la décision de rester sur le moment présent
avec ce genre de choses. Pour moi, ça le devient vraiment quand ils disent que c'est un renouvellement de deux ans,
j'avance de saison en saison. Tu ne sais pas ce qu'il peut arriver à une série sur la durée espacée des années et déjà tu as
de la chance d'avoir un épisode pilote de réalisé et même d'avoir un pilote de diffusé en ce moment c'est extrêmement difficile
et ça l'a toujours été. Alors j'ai toujours été du genre 'c'est super qu'ils ont dit ça -' mais pour moi ce n'est pas vraiment une
confirmation de quoi que ce soit. Je regarde seulement le commencement à la fin de la nouvelle saison avec une très grande saveur
d'où elle s'est arrêté. Nous commençons de là autant que je suis concerné.



-Je pense que c'est une bonne approche.

David Boreanaz: Ouais. C'est vraiment un business imprévisible et je suis très chanceux d'avoir joué dans trois séries et
d'avoir été capable de les prendre autant que j'ai pu les prendre. Alors pour moi c'est une grande bénédiction.



-Vous jouez ce personnage depuis maintenant quatre saisons. Comment sentez vous qu'il s'est impliqué à travers les années ?

David Boreanaz: "Eh bien, il est en perpétuelle évolution et a évolué avec moi. Alors si je suis le type d'acteur qui travaille
vraiment de son expérience et de l'extérieur, dans beaucoup de ce qui se passe, de l'intérieur, sont des choses que je pratique
beaucoup autour de moi sur des bases quotidiennes. Ce qui veut dire que lorsque je travaille avec Ivana Chubbuck, qui est mon
coach d'art dramatique tous les weekends pour chaque épisode, chaque scène, chaque moment, on se branche à de nombreux
moments et choses improvisées qui m'aident dans le but de garder le personnage intéressant et impliqué pour les scénaristes,
pour les téléspectateurs et aussi pour moi même. Si tu ne fais pas de cette façon tu ne peux que te retrouver dans une routine.
D'autres personnes travaillent différemment maintenant et ont un différent approche de leur étude, mais cela semble la meilleure
façon pour moi dans la mesure où cette façon fonctionne pour moi. Je l'ai en quelque sorte énormément comprit maintenant.
Maintenant, c'est un peu plus fun que ça ne l'a été. C'était un peu fastidieux et éreintant il y a cinq ou six ans. Mais d'arriver à
cette saison, Booth a énormément évolué dans beaucoup de domaines différents. On revient dans son ancienne vie ou son histoire
avec sa famille, sa relation avec Bones, le conflit. Pour lui la chose la plus importante est sa relation avec elle et comment il l'a
garde vivante. Le fait qu'ils aient eu une séquence fantaisiste à la fin du dernier épisode et que tout le monde était si excité de
les voir au lit et de vraiment le faire, je veux dire ça redonne aux téléspectateurs ce qu'ils ont voulu. Alors nous devons
continuellement trouver des façons de le faire dans le but de garder l'audience vivante et intéressée par ces deux personnages.
Je pense que ces deux personnages font un travail génial pour atteindre l'intérêt et le sommet seulement par ce qu'ils font de
scène en scène et de moment en moment et nous trouvons ces moments chaque weekend.



-Que diriez vous aux fans qui veulent qu'ils deviennent un vrai couple ?

David Boreanaz: Je pense que vous devez vraiment regarder ce qu'ils traversent maintenant en devenant un vrai couple.
Je veux dire, ils ont toujours été un couple. Ils ont toujours été ce genre de couple marié chamailleur. Ils ont toujours été ces
gens qui ont été ensemble, attachés aux hanches, résolvant des crimes dans de folles situations. Ils essayent toujours de sortir
et ont toujours un soutien et aussi un grand respect l'un envers l'autre, ils prennent soin l'un de l'autre et ils apprennent l'un de
l'autre. Alors je pense que c'est juste les étapes d'une relation. Certaines personnes veulent les voir mariés et faire l'amour
tous les jours et certaines non. Certains pensent que ça va gâcher la série. Tu dois être très vigilant avec toutes ces choses.
Hart [Hanson] fait un très bon travail pour les préserver, mais en même temps pour les garder à distances et les séparer.
Tu dois en quelque sorte passer à travers ces épreuves grandissantes avec les personnages pour voir où vont te mener six
épisodes significatifs s'ils vont être séparés pour certaines raisons et qu'ils sont de nouveaux ensemble maintenant.
Maintenant qu'il ne sait pas qui elle est devrait être deux premiers épisodes très intéressants. Je ne pense pas que ça va tarder,
comme, 'Hé, Je ne sais pas qui tu es -' pendant dix neufs épisodes.
Mais je reviens et je veux dire que c'est juste une autre avenue, une avenue intéressante.



-Votre personnage balance Bones de beaucoup de façons. Sentez vous que ça va devenir un aspect constant de la série ou
il y aura-t-il un moment où cela sera inutile ?

David Boreanaz: Balance dans le sens émotionnel ou physique ? Que voulez vous dire par là ?



-Je pense qu'ils s'enrichissent mutuellement. Pensez vous que ça continuera dans la série ou vont-ils évoluer dans quelque chose
d'autre, pas seulement et nécessairement romantique non plus ?

David Boreanaz: Exactement. Je pense qu'ils vont évoluer. Je veux dire, à travers les découvertes de chaque étapes de la
relation; il y a eu une discussion sur le fait qu'elle voudrait un bébé hors mariage et qu'il en serait le papa. Je veux dire que ce
sont des choses qui affecteraient toutes sortes de relations personnelles et professionnelles et c'est le genre de choses que nous
devront nous occuper dans la prochaine saison, la saison prochaine. Et où cela va mener ces deux personnages se résume
vraiment à comment l'approchent-ils et où en sommes nous. Donc je pense qu'ils vont s'équilibrer l'un l'autre de beaucoup de
façons, mais ils vont être l'un à la gorge de l'autre. Je veux dire, ils sont si semblables, mais à la fois si opposés, ce qui rend fun
les affaires des personnages.



-Comment vous préparez-vous à jouer Booth ? Avez vous un processus que vous suivez quand vous avez un script ? Est-ce plus confortable après quelques années maintenant ?

David Boreanaz: Non, Ce n'est jamais confortable. Si c'est toujours confortable c'est que je trouve que je fais bien mon travail.
Il n'y a pas de réelles raisons d'en faire partie. Pour moi je prends le script, je le développe, je le décompose morceau par
morceau, scène par scène, en faisant attention aux horaires. Premièrement je fais beaucoup de choses techniques j'entre ma
façon de voir les choses dans comment vont être tournées les scènes, quelle distance les sépare, où sont-elles coté logistique;
tout le travail fastidieux à faire à la maison que tu réalises avec un script et un personnage avant de travailler sur l'essentiel des
scènes et enfin travailler avec mon coach d'art dramatique Ivana Chubbuck et c'est ce que fait aussi Emily [Deschanel]. Nous
travaillons les weekends, on s'assoit ensemble et on révise chaque scène et chaque moment que nous répétons ensuite. On entre
dans nos corps. On imagine différentes idées. On récrit les scènes. On les apporte à Hart. On a un processus de répétition.
'OK, Je suis dans la 4ème saison alors venons à bout des journées -' Ce n'est en quelques sorte pas une activité normale pour
nous. Nous mettons beaucoup d'énergie et de travail dans chaque scène et nous en sommes très fiers. C'est un grand sacrifice
pour nous deux. Nous travaillons de très longues heures durant la semaine et nous pourrions croire que le weekend arrive et
que nous aimerions seulement dormir et passer du temps, avec nous même et nos vie de famille, mais nous prenons ce temps
seulement pour répéter chaque weekend. Ce n'est juste qu'un autre plus pour la série et notre détermination à la rendre meilleure,
à chaque scène et à chaque épisode.



-Avez vous beaucoup contribué quand à l'écriture d'un épisode, pour faire les scènes d'une certaines façon ?

David Boreanaz: Ouais, définitivement. J'ai dirigé des séries dont Bones. J'ai été et je suis maintenant un producteur.
Notre influence tient beaucoup sur les idées à les rendre intéressantes sur un point. Ils écrivent une scène et nous sommes comme
'Ha, ça ne fonctionne pas beaucoup sur le personnage. On devrait faire ça. Et à propos de ça ?' Je veux dire, ça fait partie du
processus de création. Dans le but d'obtenir une impression de grandeur avec quelque chose que tu possèdes pour avoir un
processus de créativité. Nous sommes chanceux que Hart est très ouvert là dessus. Il dit 'Ok, examinons ça'. Nous avons des
réunions avec le directeur avant de tourner chaque épisode pour dire, 'On s'organise pour ça. On veut vous tenir au courant de
ça. Quel est ton avis en coulisse ?' Il y a beaucoup de négociations et de discussions et c'est nécessaire dans le processus de
répétition parce que nous l'emmenons avec nous dans les scènes et il va être aussi réécrit, peut être pas de façon significative,
mais peut être réécrit sur un point qui va affecter ce que le ton général va devenir, si je passe à travers une chose avec un
accessoire dingue que je pourrai avoir ou à travers un type de motivation que je ferai dans le sens où je jouerai différemment.
Il le voit et ajoute 'Wow, ça a du sens. J'aime ça. Faisons le.' C'est là où la joie et la magie sont.



-Pouvez-vous nous parler de votre expérience de diriger comparé à celle de jouer ?

David Boreanaz: Et bien, cela demande beaucoup de travail et tu es constamment occupé à faire différentes choses 24H par
jour. Tu travailles énormément et être à la fois acteur et réalisateur, tu sais tout, concernant chaque personnage, chaque
accessoire, chaque environnement et situation. Alors c'est vrai que cela demande beaucoup de travail, mais ça en vaut la peine.
Être acteur et comprendre le processus et être capable d'entrer dans ses chaussures de réalisateur, c'est une joie d'être capable
de communiquer avec un acteur. Parfois Emily se moque de moi parce que je parle parfois par des métaphores. Alors mon
langage ressemble un peu à 'Qu'est ce que tu viens juste de dire et qu'est ce que tu voulais dire ?' Il me semble qu'une fois j'ai
dit 'Soit très poignante avec ta marque', ce qui veut dire approche toi vers ta marque avec beaucoup de force et de confiance
frappes là fort plutôt que de dire 'frappes fort ta marque' Je parle parfois dans une langue différente. Les gens là me regardent
comme si j'avais 9 têtes. Mais je pense que ça vient seulement de la compréhension du processus et d'avoir beaucoup de passion
pour ça. Les couleurs et l'expérience et la musique me remuent toujours et j'essaie de mettre tout ça dans ma méthode de diriger
et quand je parle à un acteur. Je leur parle sur une base de compréhension, comme, 'Je sais ce que tu traverses? J'ai saisie ce
que tu traverses. Je veux que tu te défies dans ces scènes, mais aussi que tu te défies d'une façon positive pour que cela soit
à l'aise pour toi et à la fois, que tu te sentes comme si tu faisais quelques chose de différent et d'intéressant avec le personnage.
Quelque chose d'unique et que tu n'as pas encore essayé.'
Si ça ne marche pas, tu dois être capable d'être à l'écoute quand tu diriges. Si tu ne sais pas écouter alors je pense que diriger
serait très bénéfique pour toi. Etre capable d'écouter est un attribut très important à avoir en tant que réalisateur, entendre ce
que les gens disent, entendre les choses qui t'entourent, entendre tes voix intérieures et ce que te disent les acteurs. C'est une
force très puissante que tu dois posséder que tu dois franchir en tant que réalisateur.



-Pensez-vous que vous aimeriez le refaire, peut être la saison prochaine ?

David Boreanaz: Ouais, Je vais définitivement le refaire. Je vais définitivement être réalisateur.

J'ai hâte de voir ça.

David Boreanaz: [rires] Ouais. Tous les gens qui m'entourent n'ont pas hâte. Ah, les métaphores et la folie et la vie personnelle,
c'est le désordre.



-J'ai vu sur IMDB que vous avez joué dans un film nommé 'Our Lady of Victory'. Pouvez-vous nous en parler ?

David Boreanaz: J'ai parlé au réalisateur l'autre jour, ça se traite... il est aussi entrain d'être distribué, je crois que c'est Liongates
ou un autre. Je ne sais pas, mais heureusement, il est supposé être sur le grand écran cette année, à l'automne ou au printemps.
C'est une pièce historique et c'était un très bon film tourné à Philadelphie avec Carla Gugino qui est une actrice tout simplement spirituelle. Tu discutes à propos du boulot venant de l'énergie mon gars. Elle l'a. C'est tiré d'une histoire vraie à propos d'une
femme qui fut la première entraîneuse à gagner la coupe nationale pour une équipe de basket-ball féminine de l'Université
Immaculata. Ce film a en quelque sorte un sentiment à la 'Hoosiers' ou 'Rocky' pour ce genre de sport. Il a beaucoup de scènes marrantes. Il a été tourné à Philly et c'est un bon film qui je l'espère sera vu. Je sais qu'il le sera, mais il sera vu ici. C'est un film émotionnel et cool.



-Si vous pourriez être en gest star dans n'importe quelle autre série, laquelle choisiriez-vous ?

David Boreanaz: Probablement 'Damages'. Je pense que je voudrai définitivement, en quelque sorte, faire quelque chose dans
ce genre. J'essaye toujours d'apparaître dans cette série. J'ai dis à mon agent que j'aimerai vraiment être dans 'Damages' en tant
que invité ou quelque chose du genre, ou un petit personnage qui arrive. Je pense seulement que c'est une œuvre très, très
intelligente. Ma mère m'a parlé d'une autre série appelée 'Breaking Bad' qui est aussi une autre superbe série. Alors, l'une des deux.

-Bons choix.

David Boreanaz: Ouais, Et bien, je pense que 'The Wire' était probablement la série la mieux écrite de la télévision depuis
longtemps. Ça aurait pu être un autre choix. Je crois qu'ils ont tourné la série à Philly aussi.



Merci de ne pas reposter sans l'autorisation du webmaster.