American Way Magazine - Issue November 2008








Sang et Os

Par Allison Winn Scotch






La traduction française va à only-boreanaz.com

merci à Brennanite pour son aide.







D'un craquant vampire grignoteur de cou à un agent du FBI, les mémorables personnages de David Boreanaz ont aidé
l'acteur a se faire un nom . (Le truc est de le prononcer correctement).


David Boreanaz s'excuses auprès de moi. A profusion. Il a présenté ses excuses au moins sept fois, malgré mes
réassurances que tout va bien. Pourquoi Boreanaz es- il aussi plein de remords ? Parce que - bouh! - Il m'a appelé
en avance. Il ne se débarrasse pas de l'interview, il ne veut pas me retenir pendant deux heures alors qu'il pique une crise.
Il m'a simplement appelé tôt parce qu'il essaie de prendre un avion pour aller dans sa maison de Park City, Utah.
Si c'est le plus gros défaut de Boreanaz, je l'aime déjà.


Ensuite, il m'a parlé de choses et d'autres, me posant des questions sur mon jogging dont je viens juste de rentrer et
se renseignant sur la canicule sur la Cote Est alors que je me débats avec mon appareil d'enregistrement. Quand
l'interview débute officiellement (après une bonne trentaines de minutes), j'ai décidé qu'il pourrait être le plus cool
des gars à Hollywood. Boreanaz (prononcé Bo-ree-ah-nuz), anciennement mieux connu comme vampire suceur de sang
sur Buffy the Vampire Slayer, et son spin-off, Angel, joue maintenant l'agent du FBI Seeley Booth sur la Fox dans la
série à succès Bones, actuellement dans sa quatrième saison.

 


Vrai ou faux: Vous avez été découvert en marchant avec votre chien à Los Angeles.

Oui. Mon manager, qui est encore aujourd'hui mon manager, m'a découvert alors que je marchais avec mon chien.
À l'époque, je faisais du théâtre et beaucoup de pub et certaines apparitions sur des sitcoms. Mais j'ai eu un entretien
avec lui le lendemain et ça a été le début de l'histoire. Ça aurait pu être une histoire horrible, mais ça ne l'a pas été.



Travailler sur une série d'une heure peut être un travail éreintant. Lorsque vous avez terminé Angel, cherchiez-vous à
replonger dans la télévision tout de suite ?

Non, ça m'est plutôt tombé dans les mains. J'ai pris une année sabbatique, et j'ai fait deux films avec lesquels j'ai été
vraiment heureux. L'un est allé au Festival du film de Toronto. J'ai eu un autre deal qui est tombé avec ABC. Gail Berman,
qui était à la tête de Fox à l'époque, m'a appelé et m'a demandé si je voulais être à la tête de [Bones], et je suis tombé
amoureux des personnages. Je suis tombé amoureux de ce Hepburn-et-Tracy, genre Clair de Lune [dynamique].



Oh, j'ai grandi sur Clair de Lune. Je suis un énorme fan de Bruce Willis.

Je l'ai rencontré il y a environ deux ans et j'ai parlé avec lui, et il a été vraiment cool. Si je pouvais suivre une carrière,
c'est le type de carrière que j'adorerai pouvoir faire.



A propos de Maddie et David de Clair de Lune, vous et votre co-star Emily Deschanel avez une alchimie que l'on ne peux
fabriquer. Est-ce instantané, ou est-ce quelque chose sur lequel vous travaillez ?

C'est les deux. J'ai lu avec plusieurs filles quand elles ont été testées pour le rôle. De toute évidence, quelque chose a cliqué
dans la pièce entre nous deux. Quand vous avez de la foudre dans la bouteille, vous voulez la capturer, nourrir ça.

Mais effectivement nous nous réunissons tous les week-ends et mettons le script à plat. Nous travaillons alors sur les scènes
de la semaine à venir avec notre coach, Ivana Chubbuck. Elle a enseigné à Halle Berry, elle lui a gagné un Oscar.



Cela semble incroyable comme engagement, compte tenu de la quantité de temps que la série exige déjà.

C'est un gros sacrifice pour ma famille et mes amis. Pour [Emily et moi], le défi est de garder de la fraîcheur et non
de se fonder sur l'idée "Oh, la série a fait trois saisons. Nous pouvons juste nous détendre maintenant".



Vous êtes entrain de vous préparer a diriger un épisode . Comment est-ce différent de faire les deux, diriger et agir à la fois ?

C'est assez difficile. Vous êtes au milieu d'une scène, et vous êtes constamment à penser en tant que directeur,
Quelle est la motivation, quel est le sous texte, quel est le fil conducteur ici ? Ensuite, vous attrapez ça et devez vous
concentrer à nouveau sur l'action. C'est un challenge. Mais je pense que lorsque vous vous mettez au bord du chaos -
pour moi, tout au moins - les choses sortent meilleures que si elles sont parfaitement planifiées.




Sentiments sur Philly


David Boreanaz laisse sa tête se reposer à Los Angeles, mais son coeur appartient à sa ville natale de Philadelphie.
Il nous informe sur ses choses favorites et sur la ville de l'amour fraternel.

Meilleur cheesesteak :
Pat's King of Steaks. "Pour son originalité. Et il est toujours bon d'y aller en fin de nuit et de manger un steak et
de vraiment faire l'expérience dans ce coin de Philadelphie. Si vous êtes à la recherche d'un cheesesteak sophistique,
aller au Four Seasons Hotel. Ils font un, bon cheesesteak très élabore."

Meilleure après midi aménagé pour les enfants :
"J'emmène mon fils à la Schuylkill River pour observer tous les rameurs et voir les hangars a bateaux. Ou nous allons
sur Wayne, en Pennsylvanie, à Main Line Capri Water Ice, [ils servent un snow-cône comme dessert]. "C'est le meilleur! "



Meilleur workout (entraînement physique) :
Les marches du Musée d'Art de Philadelphie "Juste pour votre moment classique de Rocky"

Meilleure équipe de la ville :
Flyers de Philadelphie. [Quand j'étais enfant, si vous alliez voir un match, c'était au Spectrum. Cela était d'une telle
expérience électrisante. "

Meilleur bar :
Dirty Frank's Bar. "C'est tout petit en plein centre de la ville. À l'extérieur, ça ressemble à un appartement abandonné,
et à l'intérieur, c'est juste un super bar de Philadelphie. À Noël, allez y prendre un verre glacé de Genesee Cream Ale ".

 

Merci de ne pas reposter sans l'autorisation du webmaster.